En ces jours de fin juillet, les fortes chaleurs se font sentir et les conditions de travail deviennent difficiles pour bon nombre de professionnels, notamment pour les métiers du BTP et de la construction. Une chaleur trop intense à des impacts sérieux sur le corps. Canicule et travail : un duo qu’il ne faut pas prendre à la légère.

Quels sont les risques lors de canicule ?

 

Le travail par épisode de fortes chaleurs impactent significativement le corps et présente plusieurs risques. En effet, les activités effectuées par temps caniculaire peuvent provoquer de la fièvre, des maux de têtes, des difficultés respiratoires, des nausées voir dans certains cas, des pertes de connaissances.

Dans le cas où un(e) de vos collègues présentes les symptomes d’un coup de chaleur, il convient de le mettre à l’ombre (au frais), de le rafraîchir en faisant couler de l’eau froide sur le corps et de lui donner à boire.

Plus d’informations : http://www.inrs.fr/publications/essentiels/travail-forte-chaleur.html

Coup de chaleur au travail

Canicule et travail : Que dit la loi ?

 

Tout d’abord, il faut savoir que le code du travail ne prévoit pas de seuil de température au-delà duquel le travail est interdit. Cependant l’employeur à l’obligation de prendre les mesures nécessaires pour garantir la santé de ses employés.

Dans le cas de locaux fermés, l’air doit être renouvelé et ventilé pour éviter l’élévation de la température. L’installation de système de climatisation n’est pas obligatoire.

Afin d’assurer une hydratation suffisante, l’employeur est tenu de mettre à disposition de l’eau potable et fraîche. « L’employeur veille à l’entretien et au bon fonctionnement des appareils de distribution, à la bonne conservation des boissons et à éviter toute contamination » (Article R4225-4).

 

Eau à disposition des employés

 

Dans le secteur du BTP, canicule et travail ne font pas toujours bon ménage. L’employeur doit donc « mettre à la disposition des travailleurs un local de repos adapté aux conditions climatiques ou aménager le chantier de manière à permettre l’organisation de pauses dans des conditions de sécurité équivalentes ». Il devra également « Mettre à disposition des travailleurs trois litres d’eau potable et fraîche au minimum par jour et par salarié » (Source : https://travail-emploi.gouv.fr/sante-au-travail/prevention-des-risques-pour-la-sante-au-travail/article/chaleur-et-canicule-au-travail-les-precautions-a-prendre)

Il existe d’autres préconisations en cas de fortes chaleurs (INRS) :

  • Augmentation de la fréquence des pauses
  • Décalage ponctuel des horaires de travail
  • Adaptation de la cadence de travail

Les vêtements de travail adaptés à la chaleur

 

Autre élément permettant d’améliorer les conditions de travail lorsqu’il fait chaud : une tenue de travail adaptée. Une veste de travail trop épaisse, un pantalon au lieu d’un bermuda de travail, le non port d’une casquette, autant de choses qui sont susceptibles de rendre une activité professionnelle laborieuse.  

En choisissant une tenue professionnelle anti-chaleur adaptée à la saison estivale, il est plus facile de travailler. Il est bon de s’équiper avec des vêtements de travail respirant et des chaussures de sécurité légères.

Idéalement une tenue de travail été se composera d’un tee-shirt de travail anti-UV, d’un short de travail stretch et d’une casquette.  En plus des casquettes de travail classiques, nous proposons sur notre boutique de vêtements de travail Vetdepro.com une sélection de casquettes de travail anti-heurt. Celles-ci protègent contre les chocs en plus de protéger contre le soleil.

Il est tout à fait possible de bénéficier d’une tenue professionnelle estivale confortable et sécuritaire. Ceux et celles qui travaillent sur les chantiers et qui recherchent des vêtements haute visibilité été ne seront pas en reste. Retrouvez sur notre boutique : short haute visibilité, polo / tee shirt haute visibilité respirant et anti-UV (manches courtes et manches longues) et gilet sans manches.

Share This